Près d’un tiers de la population se plaint de troubles du sommeil. Il existe de nombreux troubles du sommeil, très différents tant dans leur nature que dans leur origine. Nous nous intéresserons ici aux troubles du sommeil liés aux cycles de sommeil (rythme veille-sommeil), à savoir le syndrome d’avance de phase et le syndrome de retard de phase de sommeil que la luminothérapie régule.

Les causes des troubles du sommeil

Il semblerait que la cause d’une avance de phase soit d’ordre plutôt génétique alors que les retards de phases sont plutôt liés au mode de vie de la personne et/ou à son hygiène de sommeil. Certaines personnes sont également plus du matin (chronotype matinal) ou plus du soir (chronotype tardif).

Comment savoir si je souffre de trouble du sommeil ?

Les personnes qui ont une avance de phase ont des difficultés à rester éveillées en soirée, rendant compliquée toute activité sociale et observent un réveil matinal trop précoce. Ces symptômes augmentent avec l’âge et concernent 1% de la population.

A l’inverse, ceux qui ont des retards de phase, trouvent le sommeil péniblement le soir et éprouvent de grandes difficultés à se réveiller lorsque le réveil sonne. Ces symptômes concernent d’avantage les sujets jeunes et affectent une partie de plus en plus importante de la population.

 

 

Comment traiter les troubles du sommeil ?

Depuis 2005, la luminothérapie est reconnue par l’APA (American Psychiatric Association) comme traitement de référence pour ce type de problèmes de sommeil. Couplée avec une hygiène de vie adaptée, elle permet de retrouver un cycle de sommeil normal en 2-3 semaines.

Conseils d’utilisation de la luminothérapie en cas de trouble du sommeil

Pour le syndrome d’avance de phase de sommeil, il est recommandé de faire une séance de luminothérapie en début de soirée, 2 heures avant l’heure de coucher souhaitée.

Pour le syndrome de retard de phase de sommeil, il est recommandé de faire une séance de luminothérapie le matin, à l’heure souhaitée du réveil. Si vous devez vous réveiller à une heure précise (7h00 du matin par exemple) mais que vous n’y arrivez pas habituellement, forcez-vous les premiers jours et vous verrez que vous vous réveillerez naturellement à cette heure-là par la suite.

Découvrez comment la luminothérapie aide les personnes ayant des troubles du sommeil,

avec Roland Pec Somnologue et chronothérapeute