La luminothérapie, aussi appelée photothérapie ou luxthérapie, signifie littéralement le fait de soigner par la lumière. On distingue deux types de luminothérapie: celle qui passe par la peau (par l’action des rayons ultra-violet ou de l’infrarouge) et celle qui passe par les yeux. C’est cette dernière qui nous intéresse.

La luminothérapie utilise les vertues thérapeutiques de la lumière (voir chapitre rôle de la lumière) et trouve son sens lorsqu’il n’est pas possible d’avoir accès à la lumière naturelle, soit parce que l’emploi du temps ne le permet pas soit parce que la personne est située dans une région où la lumière se fait rare en hiver. La lumière artificielle présente un spectre lumineux proche de celui de la lumière du soleil mais est totalement dépourvue de rayons ultra-violets et infrarouges pour des questions de sécurité.

Concrètement, la luminothérapie consiste à exposer ses yeux à une source de lumière dotée d’un spectre et d’une intensité spécifique pendant une durée déterminée. Cette source de lumière est généralement une lampe de luminothérapie. Celle-ci peut être de toutes tailles (du panneau mural à la simple led) et de toutes formes (de la lampe statique aux lunettes).

 

 

L’efficacité d’une séance de luminothérapie dépend principalement de trois paramètres:

1. Moment d’exposition: pour tirer pleinement profit des bienfaits de la luminothérapie, il est recommandé de faire sa séance au réveil, c’est à dire le matin pour une personne qui travaille la journée. Une séance de luminothérapie en journée aura un effet boostant comparable à celui d’un café. Une séance le soir sera recommandée pour les personnes travaillant la nuit.

2. Spectre lumineux: il est prouvé depuis longtemps que les photorécepteurs sont particulièrement sensibles à la partie bleue du spectre. Une lampe de luminothérapie dont le spectre a été enrichi en bleu nécessitera une intensité plus faible pour la même efficacité.

3. Intensité lumineuse: l’intensité lumineuse, généralement exprimée en lux et mesurée à une distance donnée, est un paramètre très important à considérer lors de l’achat d’un appareil de luminothérapie. Plus la source lumineuse sera puissante, plus courte sera la séance pour la même efficacité.

Exemple d’une lampe posée à 30 cm: 500 lux = 2 h; 10.000 lux = 0,5 h.

Découvrez les principes et bienfaits de la luminothérapie

with Roland Pec - sleep specialist and chrono-therapist