La luminothérapie traîte les problèmes de jet-lag, aussi appelé décalage horaire, est la conséquence d’une traversée rapide (généralement en avion) de plusieurs fuseaux horaires. Il se traduit par des perturbations de l’horloge biologique dont la durée et l’intensité sont proportionnelles au nombre de fuseaux traversés. Les effets néfastes du décalage horaire ne se font ressentir qu’à partir de 3 fuseaux horaires (exemple : un vol Paris – Moscou).

Ce qui cause le décalage horaire

La cause est la traversée trop rapide de plusieurs fuseaux horaires, ne permettant pas à l’horloge interne (horloge biologique) de s’adapter à l’horloge externe.

Comment savoir si je souffre du décalage horaire ?

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Insomnies
  • Somnolence
  • Fatigue physique
  • Fatigue intellectuelle
  • Troubles de l’humeur
  • Difficultés de concentration

Comment faire pour lutter face au décalage horaire?

Le jet-lag n’est pas une pathologie au sens strict du terme. On ne parle donc pas de traitement mais plutôt de solution de mieux-être. Ces dernières font parties des outils classique de la chronothérapie, à savoir des outils qui permettent de resynchroniser l’horloge biologique à son nouvel horaire. On compte 3 « outils » principaux que le voyageur peut utiliser pour réduire les effets du décalage horaire : la luminothérapie, la prise de mélatonine, l’évitement de la lumière et le sommeil.

 

 

La luminothérapie pour lutter contre le jetlag

De simples conseils et l’utilisation de votre Luminette®, permettront de rephaser votre horloge biologique plus rapidement (jusqu’à deux fois plus vite) :

Pendant le vol

Réglez votre montre sur l’heure du lieu de votre destination, buvez beaucoup d’eau et limitez la consommation d’alcool, de café et de thé.

A l’arrivée

  • Si vous voyagez vers l’Est, nous vous conseillons, une fois sur place le premier jour, d’éviter la lumière du soleil (en portant des lunettes qui filtrent le bleu ou des lunettes de soleil à haut degré de protection) le matin et de profiter de la luminosité de l’après-midi (ou à défaut, d’un appareil de luminothérapie) pour maintenir un taux bas de mélatonine. Les jours suivants, avancez votre exposition de deux heures chaque jour (exemple : 12h00 le 1er jour, 10h00 le 2ième jour, 8h00 le 3ième jour) en veillant à ne pas devancer votre heure de réveil habituelle.
  • Si vous voyagez vers l’Ouest, nous vous recommandons, une fois sur place, de rester éveillé tant qu’il fait jour et de faire une séance de luminothérapie en début d’après-midi (entre 12h00 et 15h00). Mais dès qu’il fait nuit, allez dormir.

Découvrez comment la luminothérapie est utile pour les personnes qui voyagent,

avec Roland Pec Somnologue et chronothérapeute