La luminothérapie peut-être utilisée en cas de blues hivernal, c'est l’indication à laquelle on pense en premier lorsqu’on parle de luminothérapie. Il touche surtout les personnes situées dans des zones géographiques éloignées de l’équateur (surtout dans l’hémisphère nord donc), là où l’effet de changement de saison est le plus important. Il varie de 2-3 % en Espagne à 15-20% dans le nord de la Scandinavie. Les personnes les plus touchées sont les femmes (à hauteur de 75%) de 35 ans et +.

Les causes du blues hivernal

Contrairement aux dépressions non saisonnières, le blues hivernal n’est pas liée à un problème psychologique mais est une simple conséquence hormonale d’une sur-sensibilité à la réduction de lumière à l’arrivée de l’automne.

Les symptomes du blues hivernal

Les symptômes les plus courants sont :

  • Fatigue
  • Manque d’énergie, de motivation
  • Difficulté à se lever
  • Envie de dormir
  • Baisse de la libido
  • Augmentation de l’appétit (envie d’aliments sucrés)
  • Morosité
  • Envie de rester chez soi
  • Etc.

Contrairement à la dépression majeure (dépression non saisonnière), ces symptômes ne sont pas ressentis toute l’année, mais surviennent à l’arrivée de l’automne et disparaissent au retour du printemps. Ceux-ci sont d’autant plus importants chez les personnes qui travaillent dans des lieux de travail peu éclairés (sous-sols, etc.) ou qui sortent peu.

Les traitements du blues hivernal

Il est reconnu depuis 2005 par l’Association américaine de psychiatrie que la luminothérapie est le moyen thérapeutique le plus efficace pour traiter le blues hivernal.

Les conseils d’utilisation de la luminothérapie dans le cas du blues hivernal

Il est recommandé de faire une séance de luminothérapie le matin, aussitôt que possible après le réveil. Les premiers effets boostant se font ressentir dès la première séance mais les symptômes disparaissent réellement après 4-5 jours. Il est tout de même préconisé de continuer jusqu’au retour des beaux jours. La régularité étant la clef pour obtenir de bons résultats, il est recommandé de faire sa séance de luminothérapie tous les jours. Si toutefois vous deviez sauter un jour, ce n’est pas très grave mais reprenez le jour suivant.

Conseil Lucimed : si vous parvenez, au réveil, de vous exposer à la lumière du soleil (une promenade matinale par une belle journée d’hiver par exemple), alors c’est encore mieux et vous ne devrez pas faire votre luminothérapie ce jour-là !

 

 

l

Découvrez comment la luminothérapie traîte le blues hivernal

avec Roland Pec Somnologue et chronothérapeute